Campagne d'éducation en ligne

Apprentissage en ligne

Campagne d'éducation en ligne

L'apprentissage virtuel doit s'améliorer. Ce semestre a été extrêmement difficile, et les étudiant.e.s de l'Université d'Ottawa s'efforcent de surmonter trois crises simultanées : une crise d'insécurité financière, causée par la pénurie d'emplois étudiant.e.s et la fin de l'aide gouvernementale pour de nombreux étudiant.e.s, une crise de santé mentale, qui se poursuit sur le campus et a été exacerbée par les récents événements, et une crise sanitaire mondiale, qui nous affecte tous et toutes.

Il est évident que, ce semestre, la qualité des cours et l'accès au contenu ont diminué. Dans le même temps, la charge de travail globale a augmenté de façon spectaculaire. Les étudiant.e.s qui ne vivent pas à Ottawa ont également du mal à suivre les cours synchrones, et certains professeurs enseignent au-delà du temps maximum alloué. Ces défis, combinés au monde difficile dans lequel nous vivons, ont rendu l'apprentissage en ligne inaccessible pour la grande majorité des étudiants.

À lumière de ces défis, nous, les étudiant.e.s soussigné.e.s, demandons à l'Université d'Ottawa d'apporter les changements suivants pour aider à corriger l'apprentissage virtuel :

kelly-sikkema-xoU52jUVUXA-unsplash

UNE NOTATION DE RÉUSSITE ET D'ÉCHEC MODIFIÉE ET FONDÉE SUR LA COMPASSION

Nous demandons à l’Université...

  • de convertir automatiquement toute note qui constitue un échec en « non satisfaisant », tant pour les semestres d'automne 2020 que d'hiver 2021 ;
  • de permettre la conversion facultative d'un (1) cours de 3 unités par semestre à la désignation « satisfaisant », pour les semestres d'automne 2020 et d'hiver 2021.

CHARGE DE TRAVAIL

Nous demandons à l’Université...

  • de publier une directive à l'intention des professeurs par l'intermédiaire du Service d’appui à l'enseignement et à l'apprentissage, les invitant à réduire le nombre de travaux pour le semestre d'hiver 2021, tout en maintenant une approche souple et compatissante en matière de notation et de délais ;
  • de publier une directive ou un règlement académique modifié encourageant les professeurs à ne pas dépasser le temps maximum habituel alloué pour leurs cours.

LA PRESTATION DES COURS

Nous demandons à l’Université...
  • de publier une directive et de continuer à fournir des ressources, afin d’assurer que les professeurs enregistrent les composantes synchrones de leurs cours, à l'exception notable des cours qui traitent de sujets sensibles ou qui doivent protéger la vie privée des étudiant.e.s.
  • de travailler avec l'uOzone et les professeurs pour identifier à l'avance les cours qui auront des composantes synchrones, permettant aux étudiant.e.s vivant dans des fuseaux horaires différents de choisir différentes options à l’avance lorsque cela est possible.