Exec Statement – Return to Campus

Page-FeaturedImage-StatementExecutive
UOSU-Header

Déclaration du comité exécutif - Retour sur le campus

Bonjour uOttawa, 

La semaine dernière, le recteur de l'Université, Jacques Frémont, a annoncé que les cours en personne reprendront le 31 janvier. Nous savons que de nombreux étudiant(e)s ont salué cette décision, tandis que d'autres ont des inquiétudes. Aujourd'hui, nous demandons à l'administration centrale de prendre des mesures supplémentaires pour rendre leur plan de retour sur le campus aussi sécuritaire que possible. 

Dans un sondage réalisé par le SÉUO au début du mois, 49% des étudiant(e)s étaient opposé(e)s au retour sur le campus dans les conditions actuelles de COVID-19, tandis que 46% des étudiant(e)s y étaient favorables. Bien que la décision de retourner sur le campus revienne à l'administration centrale, nous pensons qu'elle peut et doit faire plus pour assurer la sécurité des étudiant(e)s.

Nous demandons à l'administration centrale de démontrer qu'elle respecte à la fois les étudiant(e)s qui veulent retourner sur le campus et ceux et celles qui ont des inquiétudes en mettant en place les mesures suivantes : 

  1. Un mandat de vaccination pour la 3e dose ce semestre : Le directeur de la table consultative scientifique de l'Ontario COVID-19, le Dr Peter Juni a mis en garde que 2 doses de vaccin n'ont "absolument aucune protection pertinente contre l'infection", et que seules 3 doses de vaccin devraient être utilisées pour qu'une personne soit considérée comme "complètement vaccinée". Le Complexe sportif Minto dispose de 3 doses de vaccin en libre accès. Si tou(te)s les étudiant(e)s du campus étaient vacciné(e)s, il y aurait moins d'infections, moins de transmission communautaire du variant Omicron, et moins d'étudiant(e)s et de professeur(e)s manquant les cours en personne. Ce mandat de vaccination rendrait tou(te)s les étudiant(e)s et les professeur(e)s plus protégé(e)s.
  2. Se procurer des masques KF94 et KN95 pour les offrir aux étudiant(e)s : De multiples études ont démontré que les masques en tissu sont inefficaces contre le variant Omicron. Bien que les masques N95 ne doivent être réservés qu'aux professionnel(le)s de la santé, les masques KF94 et KN95 peuvent offrir une protection similaire et sont largement disponibles en ligne. Tou(te)s les étudiant(e)s ne peuvent pas s'offrir ces masques, et plus d'étudiant(e)s les porteraient s'ils étaient largement proposés sur le campus.
  3. Se procurer des tests rapides COVID-19 pour les offrir aux étudiant(e)s vivant en résidence : Les tests rapides ne sont pas largement disponibles. Cependant, dans les lieux de rassemblement telles les résidences, où le variant Omicron pourrait se propager rapidement, ils constituent un outil essentiel pour aider un(e) étudiant(e) à déterminer s'il/elle doit s'isoler, au lieu d'assister à son cours en personne ou de rencontrer des ami(e)s. 
  4. Signaler à la communauté universitaire toute éclosion de COVID-19 sur le campus : Les étudiant(e)s ont le droit de savoir s'il y a eu une éclosion de COVID-19 sur le campus. À cause de la virulence du variant Omicron, l'Université doit être plus proactive pour assurer la sécurité des étudiant(e)s et des professeur(e)s. Alors, nous leur demandons de publier leur plan pour signaler de manière transparente les éclosions de COVID-19 sur le campus.
  5. Enregistrer tous les cours en présentiel et suspendre la présence obligatoire : Même si toutes ces mesures étaient mises en œuvre, de nombreux/ses étudiant(e)s ont déclaré qu'ils/elles ne se sentent toujours pas en sécurité pour retourner sur le campus. En ayant tous les cours en présentiel enregistrés et publiés en ligne, les étudiant(e)s qui ont commencé leur semestre en ligne pourraient le terminer en ligne. En supprimant les exigences de présence obligatoire aux cours en présentiel, les étudiant(e)s ne se sentiront pas forcés d’assister aux cours s'ils ont été en contact avec une personne atteinte du COVID-19, ou s'ils/elles pensent être eux/elles-mêmes infecté(e)s.  

Si vous soutenez ces appels à l'action, ou si vous avez des préoccupations concernant le plan de retour sur le campus de l'Université, nous vous invitons à contacter le bureau de Jacques Frémont, président de l'Université, à l'adresse president@uottawa.ca. 

Les cours et les expériences en personne sont une partie extrêmement précieuse de l'éducation postsecondaire - assurons-nous qu'ils sont aussi sécuritaires que possible pour tout le monde. 

Sincères salutations, 

Le Comité exécutif du SÉUO